Cours de yoga donnés par des enseignantes accréditées ÉTY

José Joncas

YS : 2-48  Tato – dvandva – anabhighâtah

 

« En conséquence, il n’y a plus de perturbation consécutive aux paires opposées. »

 

Cet aphorisme est riche en enseignements pour tous les pratiquants de yoga, quel que soit leur niveau. La pratique posturale se mesure en termes « d’assise intérieure » la souplesse n’y est pour rien. Une pratique physique régulière et assidue peut vraiment nous procurer un meilleur équilibre physique et mental, une plus grande résistance face aux contradictions de la vie. Plus on apprend à se tourner vers l’intérieur du corps, plus il y a cette compréhension de soi. Depuis 2010, je pratique le Viniyoga suite à mes limitations corporelles qui s’installaient insidieusement. J’avais besoin de retrouver une force musculaire et une meilleure hygiène posturale. J’ai été agréablement surprise de constater les bienfaits du yoga pour mon corps et également pour mon esprit. Afin d’en connaître davantage et comprendre la philosophie du yoga, j’ai débuté une formation de 4 ans et je suis maintenant diplômée enseignante ÉTY depuis 2017. J’enseigne le yoga et poursuis une post formation pour encore 3 ans.

 

Ma formation en yoga a également teinté mon approche professionnelle en physiothérapie, plus spécifiquement  lors de la rééducation individuelle. Un programme de formation continue offert par l’OPPQ m’a également permis d’apprendre à utiliser les asanas (postures de yoga) et à intégrer diverses techniques de yoga thérapeutique dans ma pratique clinique.  

 

Qu’importe la souffrance, la blessure, la limitation corporelle, le yoga peut-être  facilement aménagé pour vous.

Élaine  Brassard

YS -2.16  Heyam duhkham-anâgatam

« C’est la souffrance à venir qui doit être évitée. »

 

C’est avec cette idée plus ou moins consciente que je débute le yoga en 2010. À ce moment là je souhaite simplement assouplir mon corps, y mettre plus de force pour prévenir les blessures et un moyen de diminuer les tensions associées à mon travail. Dès les premiers cours je suis conquise. Mon esprit cartésien de pharmacienne veux en savoir plus, qu’on m’explique le pourquoi du comment.. et le désir d’une pratique à la maison de façon autonome fait aussi son chemin.

 

C’est donc en 2014 que j’entreprends la formation de professeur ETY, d’une durée de 4 ans. Fraîchement graduée en octobre 2017, je souhaite enseigner un yoga qui correspondra aux besoins des gens.

 

J’ai complété la formation de Yoga Rondeurs en août 2018, je débuterai la post formation ÉTY en septembre et d’autres projets sont en cours pour l’automne.

 

Le yoga m’a tellement apporté que je souhaite vraiment partager ces précieux enseignements. Avec vous peut-être?

Yoga rondeurs Saguenay

Cindy Potvin

Y-S 2.1 Tapah-Svadhyaya-ishvara-pranidhanani Kriya-Yoga

Y-S 2.2 Samahdi-bhavana-arthah klesha-tanu-karana-artha-ca

Discipline, quête intérieure et abandon. Nous rêvons tous un jour d’arriver à un équilibre parfait avec nous même, les autres et la nature.   Rien n’est impossible, il suffit d’y mettre les efforts justes et nécessaires. L’une des premières actions qu’il faudrait toujours posées est de diminuer les tensions que nous avons.  Même si nous passons beaucoup de temps à méditer pour s’observer et se questionner, si le corps est inconfortable ou notre esprit agité, l’attention ne sera jamais complètement concentrée sur l’observation de soi, mais sera constamment attirée vers la douleur elle-même, l’inconfort ou nos pensées agitées. 

Tant que douleurs, tension et inconfort existeront, l’esprit ne sera jamais calme. Ce qui peut nuire grandement à avoir une vision juste de notre situation.  À l’inverse, garder notre corps en forme à l’excès, toujours en donner plus, nous permet de prévenir les maladies, mais on devient dépendant de cette euphorie qui procure un corps en santé, mais peut aussi nous empêcher de voir correctement ce qui se passe en nous.  Cette sensation de bien-être devient fausse car elle devient une béquille et non un ménage ou un nettoyage.

Au fur et à mesure que l’on arrive à faire ce grand nettoyage de notre corps physique, l’espace pour l’esprit devient plus grand, plus sain. Ce qui nous permet de nous regarder de façon plus juste. N’importe qui peut faire une lecture de soi, mais elle ne sera pas nécessairement vraie. Souvent nous faisons une lecture de nous qui est faussée par ce qui nous entoure, ce que nous vivons.  Plus nous serons en paix dans notre corps et notre esprit, plus nous serons en mesure de faire un travail juste et vrai.

Mes 4 années de formation, qui m’ont mené à un diplôme d’enseignante ÉTY, m’ont permis de mettre en pratique cette philosophie et discipline de vie. Je désire maintenant transmettre ce savoir-faire, afin de permettre à d’autres de reprendre une vie saine et active selon les différentes conditions de chacun.